Symbolisme et surréalisme

13 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 1re partie : une sainte milice pour le salut de l’idéalité

Le romantisme français était un cul-de-sac. Né comme produit idéologique de la restauration monarchique, alors que son équivalent allemand était né à la base contre le formalisme aristocratique, il devait se révéler toujours plus improductif avec le triomphe du capitalisme et la disparition de l’aristocratie. Certains, tel Victor Hugo, rejoignirent alors le camp de la […]

15 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 2e partie: un raffinement malsain

Joseph-Aimé « Joséphin » Péladan ne fut que l’expression la plus pointue d’un courant généralisé au sein de la bourgeoisie « fin de siècle » : le décadentisme. Les opinions traditionalistes révolutionnaires de « Joséphin » Péladan étaient celle d’une foule d’artistes, qui tous célébraient la décadence tout en la dénonçant, précisément comme Friedrich Nietzsche […]

17 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 3e partie: un romantisme noir

Les décadentistes formaient un milieu ; ils se fréquentaient, s’alimentaient les uns les autres en perspectives culturelles et idéologiques. On a ainsi la figure de Louis Ménard (1822-1901), un fervent mystique auteur notamment de Rêveries d’un païen mystique et ami de Charles Baudelaire qu’il a connu au lycée (Louis le grand, à Paris). Féru de […]

19 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 4e partie: Rimbaud comme passage du décadentisme au symbolisme

Les auteurs du romantisme noir n’ont rien de très engageant, à part pour des membres de la haute bourgeoisie basculant dans la décadence et justifiant celle-ci par une esthétique dandy. Aussi fallait-il que soit mis en avant une figure en apparence opposée à tout cela, afin de masquer l’aspect principal décadent derrière l’aspect secondaire mystique. […]


20 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 5e partie: les poètes maudits

Paul Verlaine n’a pas fait que donner un socle au culte d’Arthur Rimbaud, il a également systématisé le symbolisme à la française au moyen du concept des « poètes maudits ». Il s’agit là du titre de deux éditions, en 1884 et 1888, présentant dans trois longs articles des œuvres ainsi que leurs auteurs, mis […]

22 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 6e partie: le rôle technique de Verlaine

Paul Verlaine est celui qui a joué le rôle le plus important sur le plan technique de la langue française au XIXe siècle. En ce sens, il a un rôle historique, dépassant son propre décadentisme en tant qu’aventure individuelle. Le principe de Verlaine était le suivant : il fallait insuffler à la langue française de […]

24 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 7e partie : À rebours

Charles Marie Georges Huysmans (1848-1907), connu sous le nom de « Joris-Karl » Huysmans, fit publier en 1884 un roman qui devint en quelque sorte le manuel décadentiste : À rebours. Y est en effet compté toute une période de la vie de Jean des Esseintes, dandy profondément élitiste et basculant dans le spleen alors […]

26 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 8e partie : une sophistication ultra

Voici un passage d’À rebours « Joris-Karl » Huysmans, où le dandy décide d’avoir une tortue afin d’avoir du mouvement dans son logement, dans une couleur adapté au reste. Il finit par incruster par des pierres précieuses dans l’animal, qui finira par mourir. On a ici un exemple absolu de caprice grotesque et élitiste à […]


28 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 9e partie : davantage décadentisme que symbolisme

La figure de « Joris-Karl » Huysmans est incontournable du décadentisme de la fin du XIXe siècle, qui est de fait principalement un romantisme noir ; le roman Là-bas de « Joris-Karl » Huysmans, paru en 1891, traite de la scène parisienne de l’occultisme, du spiritisme, de l’astrologie, avec une fascination profonde pour le diable, […]

30 décembre 2016

Symbolisme et surréalisme – 10e partie : entre kitsch et posture esthétisante belle époque

La peinture symboliste est surtout affligeante; elle reflète surtout un état d’esprit belle époque et haute bourgeoisie, avec des peintres puisant ouvertement dans « Joris-Karl » Huysmans et Stéphane Mallarmé, mais sans aucune profondeur intellectuelle ne serait-ce que mystique ou philosophique idéaliste. Tout est très esthétisant et cela l’est même toujours plus au fur et […]

2 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 11e partie : une remise en cause de la typographie

Le décadentisme-symbolisme consistait en une construction idéologique sur une base sociale très précise : celle de la belle époque. Mais cette base capitaliste passait à l’impérialisme, débouchant sur la terrible, sanglante première guerre mondiale. Il va de soi que l’attitude des décadentistes-symbolistes devait évoluer. La quête d’idéal, correspondant au rêve de tranquillité de la bourgeoisie […]

4 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 12e partie : la démarche « poétique » devient autonome

L’intervention « poétique » de Stéphane Mallarmé et de Guillaume Apollinaire eut un franc succès dans la nouvelle génération d’artistes parisiens suivant immédiatement celle ayant porté le décadentisme-symbolisme. Une « poétique » apparaît, simplement subjectiviste, sans prétention idéaliste comme dans le décadentisme-symbolisme : la bourgeoisie décadente ne fait plus semblant d’avoir des valeurs idéales qu’elle […]


6 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 13e partie : Tristan Tzara et Dada

Les deux grandes jeunes figures s’agitant dans la scène artistique au début du XXe siècle sont Tristan Tzara et André Breton ; Tristan Tzara a initialement joué le rôle moteur. Tristan Tzara, de son vrai nom Samuel Rosenstock (1896-1963), est un juif roumain, issu de la haute bourgeoisie et massivement influencé par le symbolisme français […]

8 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 14e partie : Tristan Tzara et André Breton

Ayant maille à partir avec la police suisse soupçonneuse vis-à-vis des étrangers, Tristan Tzara s’installe à Paris en 1920, rejoignant le peintre Francis Picabia (1879-1953) qui lui avait rendu visite à Zurich ainsi que soutenu. Il est alors l’invité « surprise » d’une matinée organisée par la revue Littérature publiée par André Breton, Louis Aragon […]

10 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 15e partie : la mystique autour de Lautréamont

André Breton est celui qui va organiser la rupture avec le dadaïsme, dadaïsme trop coupé de la tradition française symboliste-décadentiste assumée entièrement par André Breton, qui n’aura de cesse de se réfèrer aux symbolistes, considérés comme des précurseurs. Cela est tellement vrai que si les surréalistes se revendiquent ouvertement du marquis de Sade, ils le […]

12 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 16e partie : Nadja et l’idéologie mystique surréaliste

Le romantisme allemand puisant dans une riche culture médiéval, avec toute une imagerie où un homme et une femme s’avèrent fait l’un pour l’autre, le destin les liant immanquablement. Lorsque Johann Wolfgang von Goethe parle des « affinités électives », où des personnes s’avèrent avoir des « atomes crochus », il s’appuie sur ces traditions […]


13 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 17e partie : «automatisme» et «beauté convulsive»

Nadja se conclue sur une formule-choc, typique d’André Breton : « La beauté sera CONVULSIVE OU ne sera pas. » C’est là le principe des artistes en quête d’« événements » : il leur faut des choses qui se passent, qui soient « à la hauteur » de leur subjectivité. On a ici la même […]

15 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 18e partie : tentative de rapprochement avec le Parti Communiste

Le surréalisme se développe alors que la révolution russe a triomphé en 1917 et qu’un nouveau régime s’est instauré, l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques. Sur le plan des idées et celui de la pratique, le surréalisme n’a strictement rien à voir avec le mouvement ouvrier, ni avec la social-démocratie. Toutefois, André Breton va entraîner le […]

17 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 19e partie : avec le trotskysme

Milieu d’intellectuels et de petit-bourgeois, le surréalisme s’est naturellement tourné vers le trotskysme. En octobre 1925, André Breton saluait dans La Révolution surréaliste la publication d’un ouvrage de Léon Trotsky sur Lénine. André Breton y saluait la révolution en général, sans jamais aborder la question de l’économie politique, et la conclusion de l’article est révélatrice […]

19 janvier 2017

Symbolisme et surréalisme – 20e partie : une peinture mise en échec

Les surréalistes ont su particulièrement mettre en scène leurs interventions artistiques, étant largement soutenus par une partie de la haute bourgeoise. Sans la vente des œuvres et la reconnaissance sociale à haut niveau, les surréalistes n’auraient pas pu exister en tant qu’artistes. Plusieurs expositions jouèrent un rôle significatif dans la promotion du surréalisme, qui dans […]


1 février 2017

Jean Moréas : Le Symbolisme

Paru dans le Supplément littéraire du journal Le Figaro du samedi 18 septembre 1886, qui présente le document de la manière suivante : Depuis deux ans, la presse parisienne s’est beaucoup occupée d’une école de poètes et de prosateurs dits “décadents”. Le conteur du Thé chez Miranda (en collaboration avec M. Paul Adam, l’auteur de […]

2 février 2017

Tristan Tzara : Manifeste Dada − 1918

Ce manifeste a été lu par Tristan Tzara le 23 Juillet 1918 à la Meise (Zurich) Pour lancer un manifeste il faut vouloir : A.B.C., foudroyer contre 1, 2, 3, s’énerver et aiguiser les ailes pour conquérir et répandre de petits et de grands a, b, c, signer, crier, jurer, arranger la prose sous une […]

4 février 2017

André Breton : Manifeste du surréalisme − 1924

1 Secrets de l’art magique surréaliste 1.1 Composition surréaliste écrite, ou premier et dernier jet 1.2 Pour ne plus s’ennuyer en compagnie 1.3 Pour faire des discours 1.4 Pour écrire de faux romans 1.5 Pour se bien faire voir d’une femme qui passe dans la rue 1.6 Contre la mort Tant va la croyance à […]

5 février 2017

La Révolution d’abord et toujours ! − 1925

Le monde est un entre-croisement de conflits qui, aux yeux de tout homme un peu averti, dépassent le cadre d’un simple débat politique ou social. Notre époque manque singulièrement de voyants. Mais il est impossible à qui n’est pas dépourvu de toute perspicacité de n’être pas tenté de supputer les conséquences humaines d’un état de […]


6 février 2017

Tract surréaliste : Lettre ouverte à M. Paul Claudel − juillet 1925

Lettre ouverte à M. Paul Claudel Tract surréaliste 1er juillet 1925 Lettre ouverte à M. Paul Claudel Ambassadeur de FRANCE au JAPON « Quant aux mouvements actuels, pas un seul ne peut conduire à une véritable rénovation ou création. Ni le dadaïsme, ni le surréalisme qui ont un seul sens : pédérastique. Plus d’un s’étonne […]

10 février 2017

L’affaire Aragon − 1932

[Janvier 1932.] On ne s’avisait pas jusqu’à ces derniers jours que la phrase poétique, soumise qu’elle est à ses déterminations concrètes particulières, obéissant comme elle fait par définition aux lois d’un langage exalté, courant ses risques propres dans le domaine de l’interprétation où ne parvient aucunement à l’épuiser la considération de son sens littéral, – […]

12 février 2017

Paillasse (fin de « l’affaire Aragon ») − mars 1932

[Mars 1932] PAILLASSE ! (FIN DE « L’AFFAIRE ARAGON ») Mise au point communiquée par l’Association des écrivains révolutionnaires Notre camarade Aragon nous fait savoir qu’il est absolument étranger à la parution d’une brochure intitulée : Misère de la Poésie : « L’Affaire Aragon » devant l’opinion publique, et signée André Breton. Il tient à […]

20 février 2017

André Breton et Léon Trotsky : Pour un art révolutionnaire indépendant − 1938

1. On peut prétendre sans exagération que jamais la civilisation humaine n’a été menacée de tant de dangers qu’aujourd’hui. Les vandales, à l’aide de leurs moyens barbares, c’est‑à‑dire fort précaires, détruisirent la civilisation antique dans un coin limité de l’Europe. Actuellement, c’est toute la civilisation mondiale, dans l’unité de son destin historique, qui chancelle sous […]


21 février 2017

Le témoin des martyrs – Louis Aragon (février 1942)

Nous reproduisons ci-après, le texte paru dans L’Homme communiste (édité chez Gallimard en 1946) ainsi que les notes de bas de pages ajoutés par Aragon. Ce texte a été écrit en février 1942, à l’aide des lettres des internés de Châteaubriant et des renseignements recueillis sur place – le tout transmis à Aragon par la […]

22 février 2017

Poèmes sur Gabriel Péri – Louis Aragon (1944)

[Honoré d’Estienne d’Orves est « celui qui croyait au ciel », Gabriel Péri « celui qui n’y croyait pas »; Gabriel Péri n’est par contre pas enterré au cimetière d’Ivry.] Légende de Gabriel Péri C’est au cimetière d’Ivry Qu’au fond de la fosse commune Dans l’anonyme nuit sans lune Repose Gabriel Péri Pourtant le martyr […]

24 février 2017

Benjamin Péret : Le déshonneur des poètes – février 1945

Si l’on recherche la signification originelle de la poésie, aujourd’hui dissimulée sous les mille oripeaux de la société, on constate qu’elle est le véritable souffle de l’homme, la source de toute connaissance et cette connaissance elle-même sous son aspect le plus immaculé. En elle se condense toute la vie spirituelle de l’humanité depuis qu’elle a […]


Revenir en haut de la page.