La guerre d’Espagne

La guerre d’Espagne a été un des grands événements du XXe siècle ; depuis notre pays, nous avons assisté pratiquement aux premières loges à cette grande bataille entre d’un côté les forces conservatrices et fascistes, de l’autre les forces républicaines et démocratiques.

Pour comprendre la signification de cette guerre, qui a tellement marqué les esprits, il faut saisir la nature de l’Espagne à cette époque. Ce pays a connu une histoire particulièrement tourmentée, en raison des succès de la féodalité suite à sa « découverte » de l’Amérique, et par conséquent l’absence de révolution bourgeoise démocratique.

Cette évolution contre-nature est à la base même des terribles contradictions de la société espagnole, qui aboutirent justement en la situation débouchant sur la guerre d’Espagne.

29 janvier 2016

La guerre d’Espagne – 1re partie : féodalité, cléricalisme, rôle de l’armée

La guerre d’Espagne a été un des grands événements du XXe siècle ; depuis notre pays, nous avons assisté pratiquement aux premières loges à cette grande bataille entre d’un côté les forces conservatrices et fascistes, de l’autre les forces républicaines et démocratiques. Pour comprendre la signification de cette guerre, qui a tellement marqué les esprits, […]

31 janvier 2016

La guerre d’Espagne – 2e partie : face au système féodal

La réaction avait dû accorder en 1869 une constitution libérale ; avec l’échec de la République, la constitution de 1876 qui la remplace rétablit un ordre particulièrement autoritaire. C’est l’armée qui a rétabli la dynastie des Bourbons et placé Alphonse XII sur le trône ; à côté de la chambre des députés, avec élections au […]

2 février 2016

La guerre d’Espagne – 3e partie : la crise générale des années 1920

L’armée avait un rôle essentiel dans l’État espagnol, servant de colonne vertébrale à un régime caractérisé par la toute-puissance des caciques locaux. C’est la raison pour laquelle le général Miguel Primo de Rivera (1870-1930), capitaine général de Catalogne, organisé un pronuciamento, c’est-à-dire un coup d’État militaire. Dans son Manifeste « au pays et à l’armée […]

4 février 2016

La guerre d’Espagne – 4e partie : instauration de la seconde république

La chute de la réforme générale par Miguel Primo de Rivera scella la fin du régime. A son départ, c’est le général Dámaso Berenguer, chef de la maison militaire du roi, qui prend le relais ; la période où il gouverna fut ensuite appelée la « dictablanda », « blanda » signifiant molle et remplaçant […]


5 février 2016

La guerre d’Espagne – 5e partie : obstacles féodaux à la seconde république

La seconde république était portée par un arc allant du PSOE à la droite libérale, en étant soutenue au moins indirectement par les révolutionnaires communistes et anarchistes. Cela suffisait pour abattre la monarchie ayant échoué dans son programme de corporatisme avec Miguel Primo de Rivera, mais les défis restaient de taille. Pour ce faire, le […]

7 février 2016

La guerre d’Espagne – 6e partie : la crise de 1934

Le maintien de la féodalité permit aux forces conservatrices de maintenir leur existence et de se restructurer. Elles se fédérèrent rapidement après leur défaite de 1931 et dès 1933 exista une Confederación Española de Derechas Autónomas (Confédération Espagnole des Droites Autonomes – CEDA), rassemblant de multiples courants et disposant également d’une Juventudes de Acción Popular, […]

9 février 2016

La guerre d’Espagne – 7e partie : les contradictions de la CNT

La « révolution des Asturies » marqua très profondément les masses populaires espagnoles et posa un lourd problème à la CNT. La CNT avait, en effet, participé comme observateur à la réunion secrète à Saint-Sébastien qui avait mis en place le principe de renversement du régime. Si elle avait soutenu indirectement l’initiative, elle avait par […]

11 février 2016

La guerre d’Espagne – 8e partie : le Front populaire

Lorsque diverses affaires ébranlèrent le gouvernement en 1936, notamment une affaire de roulette truquée (le Straperlo) soutenue par le ministre de l’intérieur, le président préfère dissoudre l’assemblée que nommer le dirigeant de la CEDA, José María Gil-Robles, comme premier ministre. Un tel triomphe de la CEDA aurait amené une atmosphère de guerre civile et seules […]


13 février 2016

La guerre d’Espagne – 9e partie : le Front populaire face aux menées fascistes et au coup de force militaire

La libération des 30.000 prisonniers politiques par le Front populaire et l’instauration d’un gouvernement de centre-gauche soutenue par la gauche apparaît immédiatement comme une tendance terrible pour les forces conservatrices, car montrant le Front populaire capable d’une grande stabilité de par sa conquête du centre et d’un grand élan de par le renforcement de la […]

15 février 2016

La guerre d’Espagne – 10e partie : le pays divisé en deux

Les forces libérales de gauche et républicaines firent le choix de refuser le coup d’État, mais les masses populaires elles-mêmes prirent immédiatement l’initiative, l’UGT et la CNT déclarant une grève générale. A Barcelone, la CNT avait lancé la bataille pour le contrôle des arsenaux, alors que s’opposait au coup d’État les organismes policiers qu’étaient la […]

16 février 2016

La guerre d’Espagne -11e partie : gouvernement populaire et défense de Madrid

La guerre d’Espagne fut une guerre défensive des progressistes ; il y eut bien entendu des avancées sociales et culturelles considérées comme nécessaires par tout le monde, mais les exigences étaient fort différentes et l’aspect principal était celui la dimension protectrice. Il s’agissait de faire front, ce qui n’allait pas sans contradictions donc puisque les […]

18 février 2016

La guerre d’Espagne – 12e partie : les Brigades Internationales

L’U.R.S.S. ne se contenta pas de fournir des armes, ainsi que de très nombreux conseillers militaires afin de suppléer à l’absence de cadres dans l’armée, ceux-ci étant en écrasante majorité passés au coup d’État. Elle lança également, par l’intermédiaire de l’Internationale Communiste, à la mise en place de Brigades Internationales. Le 16 octobre 1936, Staline […]


20 février 2016

La guerre d’Espagne – 13e partie : terreur et contre-violence

Il n’est pas possible de comprendre la guerre d’Espagne sans saisir climat de terreur et de contre-violence systématiques qui ont régné. La situation était marquée par des urgences, des choix difficiles pour les républicains, alors que la ligne de l’armée de Francisco Franco était exterminatrice et justifiée idéologiquement, depuis 1937, par les Falange Española Tradicionalista […]

22 février 2016

La guerre d’Espagne – 14e partie : Madrid invincible et le Parti Communiste d’Espagne

Deux forces principales existaient à gauche au moment du coup d’État militaire de Francisco Franco : le gouvernement, d’esprit libéral-démocratique et socialisant, ainsi que la CNT. Le premier entendait maintenir le régime, suivant une ligne de front antifasciste, sans armer les masses pour autant ; la seconde entendait armer les masses, mais sans se préoccuper […]

25 février 2016

La guerre d’Espagne – 15e partie : la crise de 1937

Au début de l’année 1937, l’Espagne républicaine est sur la défensive ; elle a su défendre Madrid, elle profitait de l’aide de l’U.R.S.S. et des Brigades Internationales, mais l’initiative restait dans le camp du putsch de Fancisco Franco. Le 8 février, l’armée putschiste prenait ainsi l’importante ville de Málaga, pratiquant meurtres et viols en masse, […]

27 février 2016

La guerre d’Espagne – 16e partie : l’unité CNT – UGT

Ce qui caractérise l’Espagne républicaine, c’est la prédominance de l’esprit révolutionnaire, les masses s’engouffrant dans les organisations de gauche, mais aussi dans les deux syndicats : l’Union General de Trabajadores (UGT) fondé en 1888 et lié au PSOE, la Confederacion National del Trabajo (CNT), fondée en 1910 et ayant comme objectif le communisme libertaire. La […]


29 février 2016

La guerre d’Espagne – 17e partie : trahison et déroute de la République

L’union UGT-CNT et le renforcement de l’unification des forces dans le régime républicain ne pouvaient pas aller sans contradictions, dont la première victime fut Francisco Largo Caballero. Son positionnement visant à placer le PSOE comme seul guide au-delà de la mêlée ne pouvait plus fonctionner après la crise de 1937, qui le voit être remplacé […]

1 mars 2016

André Marty : Les enseignements de la guerre civile en Espagne – 1934

Extrait du discours prononcé à la session du Comité central du Parti communiste français des 11 et 12 novembre 1934 Quels sont les premiers enseignements de la grande bataille d’octobre en Espagne et plus particulièrement de l’insurrection armée des Asturies ? 1. La classe ouvrière peut battre une armée moderne II est possible dans des […]

2 mars 2016

Parti Communiste d’Espagne (José Diaz) : L’Espagne révolutionnaire − 1936

Discours prononcé à Madrid, le 9 février 1936 Camarades ouvriers et antifascistes, Recevez un salut au nom du comité central du Parti Communiste d’Espagne. Camarades qui êtes venus à pied par les routes pour assister au meeting, recevez aussi notre salut. Camarades aveugles, recevez aussi le salut du comité central du Parti Communiste d’Espagne. Je […]

3 mars 2016

Dolores Ibarruri (La Pasionaria) : ¡No pasarán! – 1936

[Dolores Ibarruri (La Pasionaria), ¡No pasarán !, 19 juillet 1936, Appel effectué du balcon du ministère de l’intérieur à Madrid] Ouvriers ! Paysans ! Antifascistes ! Espagnols patriotes ! Face au soulèvement militaire fasciste, tous debout ! Défendons la République ! Défendons les libertés populaires et les conquêtes démocratiques du peuple ! Par les communiqués du […]


6 mars 2016

PCE (Irène Falcon) : L’Activité des trotskystes en Espagne − 1937

Lire le document en pdf L’intérêt principal du fascisme en Espagne républicaine est la destruction du Front populaire. Dès le 16 février 1936, quand le Front populaire obtint la majorité écrasante aux élections parlementaires, il devint le pire ennemi du fascisme, le plus haï, précisément parce qu’il est le meilleur instrument pour empêcher que le […]

7 mars 2016

PCE (Irène Falcon) : L’Activité des trotskystes en Espagne − 1937 (pdf)

L’intérêt principal du fascisme en Espagne républicaine est la destruction du Front populaire. Dès le 16 février 1936, quand le Front populaire obtint la majorité écrasante aux élections parlementaires, il devint le pire ennemi du fascisme, le plus haï, précisément parce qu’il est le meilleur instrument pour empêcher que le fascisme s’empare du pouvoir dans […]

9 mars 2016

Discours prononcé par Manuel Azaña, Président de la République espagnole – 1937

Discours prononcé par Manuel Azaña, Président de la République espagnole à Valence, le 21 janvier 1937 Monsieur le Maire, Messieurs, C’est avec une profonde émotion que je viens d’entendre les paroles de bienvenue que la représentation légitime de la démocratie de Valence a prononcées à mon adresse. En toute autre occasion, en tout autre lieu […]

12 mars 2016

Georges Dimitrov : Une année de lutte héroïque du peuple espagnol − 1937

Georges Dimitrov a écrit cet article à l’occasion du premier anniversaire de la rébellion des généraux fascistes. Une année s’est écoulée depuis que le peuple espagnol, aux avant-postes de la lutte contre la réaction mondiale et le fascisme, défend courageusement sa liberté et son indépendance, sauvegardant par là même les intérêts de la démocratie, de […]


14 mars 2016

Programme d’unité d’action de l’U.G.T. et de la C.N.T. − 1938

publié par le journal Frente Rojo le 18 mars 1938, rédigé à Barcelone La C.N.T. et l’U.G.T., pénétrées du souci constant de remporter la victoire, d’assurer la défense des conquêtes politiques et économiques obtenues par le prolétariat pendant la révolution, et de tendre de toute manière à leur extension, créent un Comité national de liaison, […]

16 mars 2016

PCE (Francisco Anton) : Le trotskisme en Espagne, agent déclaré du fascisme international − 1938

Document publié dans le numéro spécial intitulé « Espana » de l’hebdomadaire « La Correspondance Internationale » N° 27, du 12 mai 1938 Vingt mois de guerre on suffit pour enseigner au monde que le peuple antifasciste espagnol combat avec une ardeur totale, avec un enthousiasme suprême sans que des revers partiels exercent une influence […]

17 mars 2016

PCE (Emilia Elias) : Le rôle de la femme dans la lutte pour l’indépendance et la liberté de l’Espagne − 1938

Document publié dans le numéro spécial intitulé « Espana » de l’hebdomadaire « La Correspondance Internationale » N° 27, du 12 mai 1938 Au nombre de tous les éléments incorporés à la lutte que mène actuellement le peuple espagnol contre le fascisme, figurent les masses féminines d’Espagne qui, dès le premier moment de cette guerre […]

19 mars 2016

Dolores Ibarruri : Message d’adieu aux volontaires des Brigades Internationales − 1938

[15 Novembre 1938] Il est très difficile de prononcer des mots d’adieu adressés aux héros des Brigades Internationales, par ce qu’ils sont et par ce qu’ils représentent. Un sentiment d’angoisse, d’infinie douleur vous monte à la gorge vous la serrant comme des tenailles… Angoisse pour ceux qui s’en vont, soldats de l’idéal le plus élevé […]


20 mars 2016

Dolores Ibarruri (La Pasionaria) : Des milices à l’armée régulière − 1938

La Correspondance internationale, 12 mai 1938 Notre Espagne, l’Espagne des romances et des légendes, est un pays singulier, qu’il est difficile de comparer à aucun autre. La fierté de son peuple, son courage devant la souffrance, sa vaillance devant des ennemis supérieurs, sa confiance en lui-même, son mépris de la mort, unis à un profond […]

22 septembre 2016

André Marty : Brigades internationales − 1938

D’octobre 1936 à février 1937, des milliers d’antifascistes de tous les pays sont accourus en Espagne. Environ 15.000 hommes de tous âges et de toutes conditions. Ils venaient de tous les pays d’Europe et d’Amérique. Pays démocratiques et pays fascistes. Ils représentaient toutes les tendances du mouvement ouvrier, du mouvement démocratique, même les plus modérées. […]

26 septembre 2016

A. Claire : L’Union soviétique et l’Espagne – 1938

La Correspondance internationale, N° 27, 1938 De bon matin, on prend son journal. Un rapide regard sur les dernières nouvelles, et aussitôt, la préférence va aux nouvelles d’Espagne. Pour des millions d’hommes, en Union soviétique, ce geste instinctif est devenu une habitude, un besoin. Pas de maison où l’on ne voie une carte d’Espagne. Beaucoup de […]

26 septembre 2016

Parti Communiste d’Espagne : Le Parti sur le pied de la guerre − 1939

Résolution du 23 Février 1939 Le Parti Communiste déclare que ce serait une erreur gravissime que de chercher à cacher l’extrême gravité de la situation. La perte de la Catalogne, de l’Armée et du matériel de guerre qui s’y trouvait, constitue un coup très dur porté à la République, qui change profondément, en les aggravant, […]


1 2

Revenir en haut de la page.