Ludwig Feuerbach et le matérialisme

Ludwig Feuerbach (1804-1872) est un très important penseur matérialiste. A la suite de Hegel, il affirme la primauté de la sensation et le caractère central de la Nature. Karl Marx se positionne directement dans son prolongement, le corrigeant en ajoutant la dimension pratique, transformatrice.

23 juin 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – 1re partie : Une dynamique au sujet de la nature qui pave la voie au marxisme

Dossier publié pour la première fois par le média Communiste MLM “Les Matérialistes” Il est bien connu que Karl Marx a été profondément marqué intellectuellement par deux auteurs : Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831) et Ludwig Feuerbach (1804-1872). En France, la figure de G.W.F. Hegel est bien connue ; on sait qu’il a apporté le […]

25 juin 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – 2e partie : omnis determinatio est negatio

La thèse de Ludwig Feuerbach est la négation du cartésianisme qui nie les sens, mais également du courant qui naîtra au début du XXe siècle, et qui sera appelé le béhaviorisme ou comportementalisme. Le cartésianisme considère que les humains pensent, thèse réfutée par le matérialisme qui considère que la conscience n’est que le reflet de […]

26 juin 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – 3e partie : la religion comme miroir de la conscience humaine

De quoi parle la religion ? La religion parle de l’humanité et de la nature. Mais en raison de la situation où sont les humains, ils en parlent de manière voilée, cachée à leurs propres yeux. Ainsi, ils parlent de Dieu, concept qui n’est que le reflet de l’humanité. La religion n’est ainsi pas qu’un […]

29 juin 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – 4e partie : « Dieu » comme outil de la conscience pour saisir la nature

Pour les matérialistes, l’univers est un, il y a unité. Mais l’être humain n’est pas cet univers. Selon Ludwig Feuerbach, l’être humain a cependant, à l’opposé des animaux, conscience du caractère infini de la réalité. Il doit l’exprimer, mais comment sa conscience non infinie peut-elle formuler cela ? Précisément en utilisant le concept de « […]


2 juillet 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – 5e partie : Max Stirner : l’individualisme à la française contre l’individu naturel de Feuerbach

Max Stirner (1806-1856) est aux côtés de Ludwig Feuerbach et de Bruno Bauer (1809-1882) le second grand « hégélien de gauche », c’est-à-dire les disciples de la pensée de G.W. Hegel assumant le progressisme, la critique radicale de la religion. Mais si Ludwig Feuerbach pave la voie à Karl Marx et Friedrich Engels, Max Stirner […]

4 juillet 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – 6e partie : Feuerbach et Marx sur le rôle de la religion dans l’affirmation de la raison

La religion a été la tentative, idéaliste, de formuler la totalité ; à ce titre la théologie ne doit pas être rejetée, mais absorbée. Ludwig Feuerbach explique ainsi : « La philosophie la plus nouvelle est sortie de la théologie – elle est elle-même rien d’autre que la théologie dissoute et transformée en philosophie. » […]

6 juillet 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – 7e partie : Feuerbach et Marx sur l’affirmation d’une seule science, de l’être humain et de la nature

Le point de vue de Ludwig Feuerbach et de Karl Marx est très clair concernant la dimension naturelle de l’être humain. L’objectif, c’est que l’être humain se ressaisisse comme naturel. Dans L’essence du christianisme, Ludwig Feuerbach explique que : « L’obscur dans la nature est cependant l’irrationnel, le matériel, la nature même dans les différences […]

8 juillet 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – 8e partie : «Spinoza est le Moïse des libres penseurs et des matérialistes modernes»

Georg W.F. Hegel, nous l’avons vu, accorde une grande place à Baruch Spinoza dans la philosophie moderne ; Ludwig Feuerbach fait de même. « Spinoza est en fait l’auteur originel de la philosophie spéculative moderne », dit-il dans ses Thèses provisoires en vue d’une réforme de la philosophie. Comme chez Georg W.F. Hegel, Baruch Spinoza […]


10 juillet 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – annexe 1 : Feuerbach sur la période que représente la religion pour l’humanité

Ludwig Feuerbach a parfaitement compris la nature de la religion monothéiste : celle-ci exprime la guerre à la nature menée par l’humanité qui commence à prendre conscience d’elle-même et a fait d’un fétiche sa propre existence. Cependant, Ludwig Feuerbach se trompe en opposant le monothéisme au polythéisme : le polythéisme n’est qu’un agglomérat de différents […]

12 juillet 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – annexe 2 : Ludwig Feuerbach sur Dieu comme miroir de la pensée

Ce qu’en général, et même par rapport aux objets sensibles, on a affirmé jusqu’ici du rapport de l’homme à l’objet, vaut particulièrement pour le rapport qu’il entretient avec l’objet religieux. Dans le rapport aux objets sensibles la conscience de l’objet est séparable de la conscience de soi ; mais dans le cas de l’objet religieux […]

14 juillet 2019

Ludwig Feuerbach et le matérialisme – annexe 3 : Ludwig Feuerbach sur la trinité

Le culte dit marial, c’est-dire de la « vierge Marie », ne peut prendre historiquement qu’une forme de plus en plus grande : c’est le seul moyen de nier le caractère humain de Jésus et de pouvoir mettre en place une idéologie où la vie réelle, symbolisée par la mère qui donne la vie, doit […]


Revenir en haut de la page.