Le gauchisme

Courant né au début du XXe siècle, comme ultra-radicalisme s’opposant au réformisme mais passant à côté de la substance de la révolution d’octobre 1917, le gauchisme s’est maintenu comme machine à illusion aboutissant à des voies de garage.

26 janvier 2017

Le gauchisme – 1re partie : la nature du gauchisme

Historiquement, la social-démocratie a été le mouvement ouvrier s’appuyant sur un Parti de cadres autour d’une idéologie bien précise : le socialisme scientifique. Ce Parti dirige les luttes de classe, dans l’intégralité du processus ; la spontanéité est rejetée. Cette forme de Parti a été accepté par Lénine, lui-même un social-démocrate initialement ; dans Que […]

29 janvier 2017

Le gauchisme – 2de partie : la source du gauchisme

Le gauchisme n’est pas sorti de nulle part ; il n’est nullement une tendance radicale spontanée qui serait le fruit d’une vague révolutionnaire, comme les gauchistes le prétendent pourtant. Il est issu des courants défaits par la social-démocratie et renouvelant leurs formes. Il suffit de voir ainsi quelle était la situation aux Pays-Bas, pays où […]

31 janvier 2017

Le gauchisme – 3e partie : le KAPD et l’AAUD

L’élan de la révolution allemande fut très profond et, malgré la mort de Rosa Luxembourg et de Karl Liebknecht, le Parti Communiste d’Allemagne (KPD) se construisit de manière très rapide. Toutefois, il y avait deux axes possibles qui en découlaient. Soit il fallait se tourner vers tout un ensemble de structures dispersées liées directement à […]

2 février 2017

Le gauchisme – 4e partie : Otto Rühle et la rupture anti-Parti

L’une des principales figures du gauchisme allemand fut Otto Rühle. Professeur membre de la social-démocratie, il fut élu au parlement en 1912 et fit partie des 15 parlementaires sociaux-démocrates sur 111 qui le 3 août 1914 refusèrent de voter pour les crédits de guerre. Il participa ensuite à une importante réunion de la gauche, en […]


3 février 2017

Le gauchisme – 5e partie : Otto Rühle et le refus du Parti issu de la social-démocratie

Otto Rühle n’est pas original dans son propos, dans la mesure où il prolonge sa critique du Parti de type social-démocrate. Ce dernier s’étant développé en le parti de type léniniste, Otto Rühle ne fait que continuer sa critique, en l’adaptant à la nouvelle forme. En arrière-plan, c’est la notion même de parti social-démocrate qui […]

4 février 2017

Le gauchisme – 6e partie : le national-bolchevisme de Hambourg

L’un des courants relativement exemplaire du volontarisme gauchiste – avec toute l’apologie d’une énergie vitaliste se précipitant dans une sorte de recette-miracle comme « clef » de la révolution – fut ce qui sera par la suite appelé le « national-bolchevisme ». Ce courant n’a rien rien à voir avec les courants de droite qui […]

7 février 2017

Le gauchisme – 7e partie : Anton Pannekoek et le conseillisme

Si Otto Rühle représente la principale figure du gauchisme dans sa variante largement ouverte au syndicalisme-révolutionnaire, au point de n’en être ouvertement qu’une variante, le hollandais Anton Pannekoek (1873-1960) est quant à lui la figure du « communisme des conseils » rejetant le syndicat. Issu de la haute bourgeoisie, Anton Pannekoek mena une carrière institutionnelle […]

8 février 2017

Le gauchisme – 8e partie : Anton Pannekoek et le refus du Parti issu de la social-démocratie

On l’aura compris, Anton Pannekoek dénonce au fond le Parti dirigeant tel que la social-démocratie l’a théorisé. Voici comment il voit les choses : « La social-démocratie a toujours vu dans le parti (lié aux syndicats) l’organe servant à mener la révolution à bonne fin. Ceci ne veut pas dire forcément l’emploi exclusif des méthodes […]


10 février 2017

Le gauchisme – 9e partie : Anton Pannekoek et la bureaucratie

Anton Pannekoek, avec sa critique du Parti social-démocrate, ne pouvait que revenir à l’anarchisme né justement de l’opposition à un tel parti. Par conséquent, Anton Pannekoek va faire toute une théorie comme quoi le principe de parti n’est là que pour permettre à une couche sociale composée d’intellectuels de former une bureaucratie dirigeante. Cette théorie […]

12 février 2017

Le gauchisme – 10e partie : la « gauche italienne »

Le KAPD a été le centre historique de la « gauche germano-hollandaise », avec un important centre intellectuel aux Pays-Bas. L’Italie, la Belgique et la France ont été par contre les pays touchés par la « gauche italienne ». Initialement, la gauche italienne s’appuie sur la position d’Amadeo Bordiga, qui sera l’opposant historique à Antonio […]

14 février 2017

Le gauchisme – 11e partie : le gauchisme en France

Un nombre important de groupes français furent influencés par la gauche « germano-hollandaise » et la « gauche italienne ». Tous se situaient dans la mouvance syndicaliste-révolutionnaire et d’ultra-gauche, prônant une ligne de refus complet du réformisme au moyen d’une propagande unilatérale pour la révolution. Cette révolution devait être anti-parti, par définition, le bureaucratisme étant […]

16 février 2017

Le programme du KAPD – mai 1920

C’est dans le tourbillon de la révolution et de la contre-révolution que s’est accomplie la fondation du Parti Communiste Ouvrier d’Allemagne. Mais la naissance du nouveau parti ne date pas de Pâques 1920, moment où le rassemblement de l’”opposition”, qui n’était unie jusqu’ici que par des contacts vagues, trouva sa conclusion organisationnelle. L’heure de la […]


17 février 2017

Paul Mattick : Karl Kautsky, de Marx à Hitler − 1939

Paul Mattick “KARL KAUTSKY : DE MARX A HITLER” (1939) Karl Kautsky est mort à Amsterdam vers la fin de 1938; il avait alors 84 ans. On a vu en lui le plus éminent théoricien que le marxisme ait compté dans ses rangs depuis la mort de ses fondateurs, et l’on n’exagérerait pas en soutenant […]


Revenir en haut de la page.