L’Internationale Communiste – 1920 : le deuxième congrès

Le deuxième congrès de l’Internationale Communiste se tint du 19 juillet au 7 août 1920, à Moscou, comme de fait tous les futurs congrès. Après le congrès du lancement l’année précédente, ce congrès devait être celui de l’organisation.

L’Internationale Communiste était en effet formellement constitué, mais le premier congrès avait repoussé les tâches d’organisation, pour des raisons pratiques : la Russie révolutionnaire subissait encore le blocus, restant des mois entiers sans recevoir la presse extérieure, et sans bien entendu que les responsables communistes des autres pays puissent se déplacer à Moscou.

De plus, il était évident effectivement qu’il existait des erreurs d’interprétation quant aux conceptions de Lénine, et il fallait les rectifier. Le danger était à la fois une déviation « gauchiste », en mode « ultra », et de l’autre côté une rupture inconséquente avec le légalisme, le parlementarisme, le réformisme.

Aussi, Lénine donna le ton : il s’agissait pour lui de réfuter le « centrisme » et de rejeter tous ceux qui n’assument pas la rupture avec le réformisme. Il est impossible de rejoindre l’Internationale Communiste sans un processus de rupture complète, et ce à court terme.

Chaque Parti, pour adhérer à la IIIe Internationale, devait au plus tard 4 mois après le IIe Congrès, organiser un congrès extraordinaire et exclure du Parti tous ceux de leurs membres qui repoussent les exigences pour cette adhésion.

Ces exigences furent par la suite connues sous le nom de « 21 conditions ».

6 mars 1920

Lénine : Discours à la séance solennelle du Soviet de Moscou, consacrée au premier anniversaire de la fondation de la 3e Internationale – 1920

Camarades ! Une année s’est écoulée depuis la fondation de l’Internationale Communiste. Au cours de cette année, elle a remporté des victoires auxquelles il était impossible de s’attendre et que, disons-le bien franchement, personne, lors de sa fondation, n’osait espérer. Au début de la révolution, nombreux étaient ceux qui espéraient que la révolution sociale se […]

20 mai 1920

Lénine : A l’association révolutionnaire indienne – 1920

[Message de salutation à l’Association révolutionnaire indienne, transmis par radio le 10 mai 1920 en réponse à la résolution adressée à Lénine par la réunion des révolutionnaires indiens qui eut lieu le 17 février 1920 à Kaboul. Ceux-ci y exprimaient leur profonde gratitude à la Russie soviétique pour sa lutte historique menée au nom de […]

5 juin 1920

Lénine : Première ébauche des thèses sur les questions nationale et coloniale – 1920

Publié le 14 juillet 1920 dans le n° 11 de la revue L’Internationale Communiste. En soumettant à la discussion des camarades le projet ci-après des thèses sur les questions coloniale et nationale pour le IIe Congrès de l’Internationale Communiste, je voudrais prier tous les camarades, et en particulier ceux qui ont des connaissances concrètes sur l’une […]

19 juillet 1920

Statuts de l’Internationale Communiste – 1920

En 1864, fut fondée, à Londres, la première Association Internationale des Travailleurs : la Première Internationale. Les statuts de cette Association portaient : « Considérant : « Que l’émancipation de la classe ouvrière doit être obtenue par la classe ouvrière seule ; « Que la lutte pour cette émancipation ne signifie aucunement une lutte pour […]


19 juillet 1920

Conditions d’admission des Partis dans l’Internationale Communiste – 1920

Le Ier Congrès constituant de l’Internationale Communiste n’a pas élaboré les conditions précises de l’admission des Partis dans la IIIe Internationale. Au moment où eut lieu son Ier Congrès, il n’y avait dans la plupart des pays que des tendances et des groupes communistes. Le IIe Congrès de l’Internationale Communiste se réunit dans de tout […]

19 juillet 1920

Lénine : Rapport sur la situation internationale et les tâches fondamentales de l’I.C. – 1920

(Ovation. Toute la salle se lève et applaudit. L’orateur essaie de parler, mais les applaudissements et les exclamations dans toutes les langues continuent. L’ovation se prolonge.) Camarades, les thèses sur les questions relatives aux tâches fondamentales de l’Internationale Communiste ont été publiées dans toutes les langues et (surtout pour les camarades russes) elles n’apportent rien […]

21 juillet 1920

Manifeste du congrès : le monde capitaliste et l’Internationale Communiste − 1920

I. LES RAPPORTS INTERNATIONAUX APRÈS VERSAILLES C’est avec mélancolie et regret que la bourgeoisie du monde entier se rappelle les jours d’antan. Tous les fondements de la politique internationale ou intérieure sont bouleversés ou ébranlés. Pour le monde des exploiteurs demain est gros d’orages. La guerre impérialiste a achevé de détruire le vieux système des […]

23 juillet 1920

Les tâches principales de l’Internationale Communiste – 1920

1. Le moment actuel du développement du mouvement communiste international est caractérisé par le fait que, dans tous les pays capitalistes, les meilleurs représentants du mouvement prolétarien ont parfaitement compris les principes fondamentaux de l’Internationale Communiste, c’est-à-dire : la dictature du prolétariat et le gouvernement des Soviets, et se sont rangés à ses côtés avec […]


23 juillet 1920

Lénine : Rapport sur le rôle du Parti Communiste – 1920

Camarades, je voudrais faire quelques remarques concernant les discours des camarades Tanner et Mac Laine. Tanner dit qu’il est pour la dictature du prolétariat, mais celle-ci est présentée d’une manière quelque peu différente de celle dont nous la concevons. Il dit que nous entendons en réalité par dictature du prolétariat celle de sa minorité organisée […]

26 juillet 1920

Lénine : Rapport de la commission nationale et coloniale – 1920

Camarades, je me bornerai à une brève entrée en matière, après quoi le camarade Maring, qui fut secrétaire de notre commission, vous présentera un rapport détaillé sur les modifications que nous avons apportées aux thèses. Le camarade Roy, qui a formulé des thèses complémentaires, prendra suite la parole. Notre commission a adopté à l’unanimité les […]

2 août 1920

Lénine : Discours sur le parlementarisme – 1920

Le camarade Bordiga a visiblement voulu défendre ici le point de vue des marxistes italiens, mais il n’a néanmoins répondu à aucun des arguments avancés par d’autres marxistes en faveur de l’action parlementaire. Il a reconnu que l’expérience historique ne se crée pas artificiellement. Il vient de nous dire qu’il faut reporter la lutte dans […]

6 août 1920

Lénine : Discours sur l’affiliation au Labour Party de Grande Bretagne – 1920

La question de l’affiliation du P.C. de Grande-Bretagne au Labour Party fût résolue lors de cette session du congrès : il se prononça pour l’affiliation par 58 voix pour, 24 contre et 2 abstentions. Cependant le Labour Party refusa d’admettre le P.C. dans ses rangs. Camarades, le camarade Gallacher a commencé son discours en disant […]


7 août 1920

Le mouvement syndical, les comités de fabrique et d’usines − 1920

I 1. Les syndicats créés par la classe ouvrière pendant la période du développement pacifique du capitalisme représentaient des organisations ouvrières destinées à lutter pour la hausse des salaires ouvriers sur le marché du travail et l’amélioration des conditions du travail salarié. Les marxistes révolutionnaires furent obligés d’entrer en contact avec le Parti politique du […]

7 août 1920

Résolution sur le rôle du Parti Communiste dans la révolution prolétarienne – 1920

Le prolétariat mondial est à la veille d’une lutte décisive. L’époque à laquelle nous vivons est une époque d’action directe contre la bourgeoisie. L’heure décisive approche. Bientôt, dans tous les pays où il y a un mouvement ouvrier conscient, la classe ouvrière aura à livrer une série de combats acharnés, les armes à la main. […]

7 août 1920

Thèses sur la question agraire – 1920

1. Le prolétariat industriel des villes, dirigé par le Parti communiste, peut seul libérer les masses laborieuses des campagnes du joug des capitalistes et des propriétaires fonciers, de la désorganisation économique et des guerres impérialistes, qui recommenceront inévitablement si le régime capitaliste subsiste. Les masses laborieuses des campagnes ne pourront être libérées qu’à condition de […]

7 août 1920

Le Parti Communiste et le parlementarisme − 1920

I. LA NOUVELLE ÉPOQUE ET LE NOUVEAU PARLEMENTARISME L’attitude des partis socialistes à l’égard du parlementarisme consistait à l’origine, à l’époque de la Première Internationale, à utiliser les Parlements bourgeois pour l’agitation. On envisageait la participation à l’action parlementaire du point de vue du développement de la conscience de classe, c’est-à-dire de l’éveil de l’hostilité […]



Revenir en haut de la page.